🧬   rendez-vous au Centre Pompidou du 23 février au 25 avril 2022    🧬                                                              🪐   recherche assistant.e de génie   🪐                                                                 🚧   version anglaise en cours   🚧                                                                

Marie-Sarah Adenis est une artiste-designer qui se définit avant tout comme une conteuse du vivant. Elle est à la fois diplômée en design (ENSCI-les-Ateliers) et en biologie (ENS-Ulm). Dans son travail, elle tire des fils entre l’infiniment petit et l’infiniment lointain pour mettre en lumière les relations sous-jacentes que nous avons avec ces mondes invisibles. Le vivant est sa matière et elle invente des manières de le mettre en scène. S’inscrivant dans les nouveaux récits du monde que les scientifiques nous rapportent aujourd’hui, Marie-Sarah s’attache à les mettre en forme en empruntant l’univers symbolique mis en place depuis des millénaires par les sociétés magiques.
︎ Tousteszincs
︎ Le réel et son double
︎ Génomique oraculaire  
︎ Danser parmi les fossiles
︎ La soupe primitive

En 2020, elle est lauréate du prix AudiTalents pour son projet Ce qui tient à un fil. Cette plongée dans le monde de l’ADN et des mystère du vivant est exposé au Palais de Tokyo en 2021.
︎ Ce qui tient à un fil


Parfois encore, elle approche le vivant comme une source inépuisable de nouveaux chemins visant à réparer le monde. C’est ainsi qu’elle a co-fondé une entreprise de biotechnologie, PILI, dont elle assure la direction artistique, qui développe un procédé écologique de bioproduction de couleurs pour remplacer les colorants pétrochimiques dans l’industrie, grâce à une collaboration inédite avec des micro-organismes.
︎ Les usines cellulaires de la couleur 

En parallèle de cette aventure industrielle, elle poursuit cette quête de renouvellement des imaginaires collectifs en invitant d’autres artistes à ses côtés afin d’enrichir et dépoussiérer notre vision du monde microbien.
︎ Gloire aux microbes !
︎ Le virus que donc je suis


Elle intervient par ailleurs régulièrement dans des écoles d’art et de design (ENSCI, ENSAD, ENSBA) où elle explore avec les élèves de nouveaux contextes de recherches transdisciplinaires afin de faire émerger d’autres rapports entre vivant, technologie et société. ︎ Aux frontières du vivant


© Valentin Le cron



︎



curriculum vitae



︎