🧬   rendez-vous en novembre 2021 au Palais de Tokyo   🧬

Génomique oraculaire

{ projet de diplôme ︎ prélude à Ce qui tient à un fil }
Pendant des millénaires, l’humanité a eu recours à des formes de divination pour entrer en contact avec son passé et son avenir. L’ADN promet à son tour de dévoiler des informations sur nos origines et notre devenir biologique. Les entreprises de génomique personnelle qui proposent actuellement ces services cherchent à produire de l’exactitude là où il y a en réalité encore beaucoup d’incertitudes. De plus, nos gènes ne déterminent pas tout. Nos modes de vie influencent largement l’expression de nos gènes.
        Il est donc nécessaire d’inventer de nouvelles représentations qui tiennent compte de ces inconnues pour parler de l’ADN et le faire parler. J’ai mis au point la génomique oraculaire, comme une nouvelle pratique qui croise la génomique personnelle et les pratiques divinatoires. En résulte une nouvelle approche, plus touffue, plus étrange et pour autant plus fidèle au flou inhérent à la lecture du génome. Elle s’appuie sur des supports de médiation oniriques comme les mikados chromosomiques, les armoiries mitochondriales ou encore les vitraux désoxyribonucléiques… toute une pléiade d’outils permettant d’apprivoiser ce langage moléculaire qui nous constitue et pourtant nous échappe.
        Les objets servent de sésame à un espace virtuel personnel dédié à l’analyse de l’ADN de chacune des personnes ayant recours à ce service qui se déploie sur une plateforme numérique : D&A. Apparaît alors un monde fantastique où des créatures s’animent au gré des rencontres pour incarner les prédictions. Ce monde imaginaire est polarisé autour d'Apollon et de Dionysos – d’où le nom "D&A" (qui fait aussi entendre DNA qui est l’acronyme anglais d’ADN)  – deux figures qui se partagent le royaume du déterminisme et du hasard, de la certitude et du mystère, de la génétique et de l’épigénétique puisque nos vies se trouvent à cette intersection.













La part dionysiaque du génome est ainsi réhabilitée, et sa dimension imprévisible – absente des modèles prédictifs actuels – révélée, laissant de nouveaux mythes raconter cette histoire intime enfouie au plus profond de nos cellules.




 Les mikados chromosomiques permettent de prendre son génome en main 



Si l’ADN avait été le support de ces pratiques divinatoires 



L’Annonciation du génome se fait par l’intermédiaire des vitraux désoxyribonucléiques  




Supports de médiation et de divination pour exercer la génomique oraculaire



Aperçu du monde virtuel D&A, plateforme web individuelle permettant d’interpréter son génome




Tableaux d’entrée dans les différentes attractions de la plateforme D&A





_______


Projet de diplôme soutenu à l’ENSCI - Les Ateliers en 2017

Isabelle Daëron  |  directrice de diplôme
Morgan Hubert  |  animation vidéo
Quentin Caille  | design sonore

Avec l’aide de : 
Emile Kirsch, Paul Bonlarron, Aurorre Lopez, Léo Dumont Deslauriers,
Johan Da Silveira, Marie Marcombe, Clément Rosenberg