🧬   rendez-vous en novembre 2021 au Palais de Tokyo   🧬

Ce qui tient à un fil 

{ la molécule d’ADN comme fil conducteur d’un nouveau récit commun }


“Lorsqu’on tire un seul fil de la nature,
on découvre qu’il est attaché au reste du monde”



Cette phrase de John Muir (naturaliste du XIXème siècle) illustre très précisément le propos de Ce qui tient à un fil.
L’ambition de ce projet est de proposer de nouveaux récits de la grande épopée du vivant à partir de la molécule d’ADN, fil conducteur partagé par tous les êtres vivants. Non pour en tirer des analyses individuelles mais pour faire éclore les histoires communes, les phylogénies, qui nous relient depuis la nuit des temps et qui s’avèrent particulièrement précieuses au moment où le vivant connaît une crise profonde. Ce qui tient à un fil propose une médiation sensible du génome afin de donner plus de prise à cette archive que chacun porte en soi et qui nous relie les uns aux autres que l’on soit humain, bactérie ou pélican.


︎ exposition à venir au Palais de Tokyo en novembre 2021


_______

Projet lauréat des AudiTalents (2020)
- programme de soutien à la création émergente -


En collaboration avec
Marie Truffier, Daniel Cadot et Léo Dumont-Deslaurier  |  assistants projet
Raphaël Kuntz  |  modeleur et animateur réalité virtuelle
Quentin Caille et Colin Johnco  |  compositeurs
Piotr Widelka  |  designer 
  Eric Chabellard  |  artisan tourneur
Karen Swami   |  artisan céramiste
Thomas Bonnotte  |  artisan fondeur
Atelier Lorenzi  |  artisan mouleur
Issinox  |  artisan chaudronnier


Gaël Charbau  |  commissaire d’exposition


Un grand merci à
Emile Kirsch, Aurélie Baron, Jérémie Blache